Mia Madre

  Réalisation : Nanni Moretti

  Sortie : 2015

  Genre : Drame

  Durée : 107 minutes

                                                                                               


Mia madre poster

Clap de fin

 

Revoilà donc Nanni Moretti qui nous propose, comme dans la majeure partie de ses films, un récit semi-autobiographique. Il traite ici de la mort de sa mère. C’est un sujet risqué car il faut savoir proposer un point de vue original sur un topos du cinéma sans tomber dans le sentimentalisme...

 

Tout en sobriété

C’est la grande force de Moretti, il sait construire un film sans jamais tomber dans la surenchère. Mia Madre reste en permanence en surface de l’émotion. Les personnages et leur relation sont établis en petites touches. Les scènes et les dialogues ne s’étirent jamais et la caméra ne s’attarde pas sur les situations. Cela suffit à donner toute sa profondeur au film et au personnage principal. Margherita, réalisatrice engagée, au chevet de sa mère. Mia Madre est aussi le portrait de cette réalisatrice, à la fois sûre de ce qu’elle veut, mais aussi perdu dans un monde qu’elle ne semble plus comprendre. Certaines scènes particulièrement réussies comme une absurde conférence de presse, ou une marche presque somnanbulique de Margherita sur le plateau suivie par son équipe renforcent cette impression d’impuissance. Margherita ne peut plus tout contrôler, elle ne comprend même pas quelle est la maladie de sa mère. Elle doit donc apprendre à lâcher prise.

Mia madre photo 551422137cd49

John Turturro <3

On ne sait d’ailleurs pas grand-chose au final, de la mère. Elle reste pendant assez longtemps un élément « hors champ » du film, qui apparaît surtout à travers les rêves ou peu de temps à l’hôpital. C’est vers la fin du film, à travers son métier d’enseignant, que le cinéaste lui rend son humanité, qu’on la voit à travers un autre regard que celui de ses enfants. Ada n’est pas qu’une mère malade mais une femme à part entière. Et c'est ce que rédecouvrent ses enfants dans les derniers moments de sa vie. (Nanni Moretti joue le frère de Margherita).

 

Mia2

Un triangle affaibli

 

La douceur de vivre

Si le film est centré sur la mort, on retrouve évidemment le charme insouciant du cinéma de Moretti. Le personnage interprété à merveille par John Turturro, permet au cinéaste de tourner en dérision, de manière affective le milieu du cinéma. Et, au final, il sera peut-être le meilleur soutien pour la réalisatrice en lui montrant que la vie continue et qu’il faut savoir en rire. Le spectateur s'amuse d’ailleurs beaucoup et les mésaventures de la réalisatrice pour mener à bien son projet semblent être autant d’anecdotes racontées par Moretti sur son expérience de cinéaste. Ces moments de ridicule et de légèreté font partie intégrante de la vie, même au beau milieu du tournage d’un film grave, social, sur la crise du monde du travail. Nanni Moretti ne pouvait passer à côté d’une mise en abyme. Un film sur le deuil a aussi besoin de cette respiration pour être juste.

 

Mia madre john turturro 948548

John Turturro <3

Mia Madre est une œuvre douce et lumineuse qui sonne toujours juste. Une de plus dans la riche filmographie de Nanni Moretti.

4 1

 

Mehdi Khnissi

Enfant caché de Jean Grey et de Babar, je collectionne les bilboquets en bois.

Je regarde beaucoup de films longs et lents pour oublier l'absurdité de nos vies et je joue à FIFA aussi.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !