Les Gardiens de la Galaxie vol.2

  Réalisation : James Gunn 

  Sortie : 2017

  Genre : Super-héros / Space-opéra

  Durée : 136 minutes   

                                                 


Gog2  

 Les six compagnons de la chanson

 

Les Gardiens de la Galaxie avaient surpris beaucoup de monde lors de leur apparition sur grand écran (et notamment Martin qui vous avait fait part de son enthousiasme). Ils étaient donc attendus au tournant pour le second opus qui se doit, évidemment, d’être plus beau, plus fort, plus drôle, plus musique.

 

Salut les copains                                                                           

Les aficionados du premier volet ne seront pas dépaysés par le deuxième film consacré aux Gardiens. Dès l’ouverture, la musique des années 70 montre au spectateur que James Gunn n’a pas changé son fusil d’épaule et compte s’appuyer sur ce qui avait tant plu au public.

On rentre donc dans le film comme dans des pantoufles après une journée fatigante. Une scène d’action éclipsée par les pas de danse de Baby Groot nous prend immédiatement par la main et nous promet que l’on va passer à nouveau un bon moment en compagnie de joyeux lurons. En effet, les personnages sont la principale force de la licence des Gardiens de la Galaxie. Tous très attachants à leur façon, ils donnent au film un vrai caractère et l’empêchent d’être un énième film d’action sans saveur. Baby Groot tire évidemment son épingle de jeu, sans que le film n’en fasse trop autour de l’arbuste le plus mignon du cinéma. Les acteurs sont tous impeccables dans leur rôle et surtout, ils ont l'air d'être pleinement investis (mention spéciale, encore une fois, pour Dave Bautista). Dans un genre où chaque star se doit de faire une apparition, plus ou moins longue, il n'est pas rare d'avoir l'impression qu'un acteur se contente du minimum syndical pour arrondir ses fins de mois tranquillement. Heureusement, ce n'est pas le cas ici et même les caméos sont convaincants.

On se plait donc à suive les aventures de cette bande d’amis et le film garde l’efficacité du premier volet. Il en garde malheureusement aussi les défauts...

 

Gog2 1

Qu'il est chou !

 

Une famille en or

Le scénario, déjà peu convaincant dans le premier épisode, est une nouvelle fois décevant. Cela est d’autant plus dommageable que James Gunn a voulu donné plus de profondeur à ses personnages. A TOUS ses personnages. Dans la plus pure tradition des dessins animés de notre enfance ou des sitcoms de notre adolescence, chaque personnage aura une sous-intrigue dans laquelle il va réaliser l’importance de l’amitié et de l’amour. Cela donne une pelletée de scènes et de dialogues anecdotiques censés donner de l’importance et de l’émotion qui plombent le rythme du récit. Le traitement de Gomora et de sa sœur est ainsi catastrophique. Quelques-uns de ces moments fonctionnent heureusement mais, noyés dans un océan de bons sentiments, ils perdent en intensité.

C’est d’autant plus dommage que certains thèmes abordés, comme la relation père-fils au sens biologique ou métaphorique, auraient pu être intéressants si les sabots avaient été un petit peu moins gros. On touche, ici, à une difficulté majeure de l'écriture d'un film "de groupe". Comment créer une dynamique de groupe sans occulter les personnalités de chacun ? Dans le genre super-héroïque, les Avengers ont la chance d'avoir des films solos qui posent les personnages. Ainsi, pas besoin de revenir sur Tony Stark très longtemps dans le film Avengers étant donné que 3 Iron Man le complètent. Ce n'est pas le cas des Gardiens de la Galaxie, qui non seulement s'appuie sur des personnages inconnus du grand public, et qui n'apparaissent (pour l'instant) que dans cette saga. James Gunn a donc utilisé la ficelle des sous-intrigues liées par une "morale" commune. C'est aussi facile que décevant.

 

Gardiens de la galaxie chronique 620x330

On dirait une pub Benethon pour extra-terrestre. C'est aussi subtil en tout cas.

 

Le deuxième volet de la franchise ne convainc donc pas totalement. C’est un film attachant et malin mais il lui manque encore de trouver de réels enjeux pour nous captiver davantage. Espérons que pour sa troisième tentative James Gunn et les scénaristes de Marvel Studios trouvent enfin une intrigue à la hauteur de ses personnages.

3 1

Mehdi Khnissi

Enfant caché de Jean Grey et de Babar, je collectionne les bilboquets en bois.

Je regarde beaucoup de films longs et lents pour oublier l'absurdité de nos vies et je joue à FIFA aussi.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !