Alien 3

 Réalisateur : David Fincher

 Producteur : Brandywine Productions - 20th Fox

 Genre : Science-Fiction

 Date de sortie : 1992

 

A3 4

Monstruosité

 

Avec les deux premiers opus de la franchise Alien, Ridley Scott et James Cameron nous avaient offert deux jolies pépites qui paraissaient difficilement surmontables, voire égalables. Mais étant donné la richesse de l’univers et les possibilités laissées par Cameron à la fin d’Aliens, on voyait mal comment une suite pouvait échouer. David Fincher a su nous prouver que c’était possible. Et même dans les grandes largeurs.

 

 

 

Alien dans prison

 

En 2179, Ellen Ripley, toujours à bord de l’USS Sulaco en direction de la Terre, s’écrase sur Fiorina 16 suite à l’éclosion d’un facehugger qui n’a pas trouvé mieux que de jeter de l’acide au sol. La planète abrite un pénitencier de haute sécurité dont le médecin, le docteur Clemens, sauve Ripley. Il lui apprend que Newt et Hicks, ses deux compagnons de bord, sont morts dans le crash. Prenant peur, Ripley demande à faire une autopsie de Newt qui n’a finalement pas de vilain alien en elle. Celui-ci était en fait en gestation dans une vache (car oui, je me suis tapé la version longue de cette saloperie) et sort de son corps. Suite à une agression sexuelle échouée de la part des habitants du pénitencier sur Ripley, l’alien quadrupède fait de nombreuses victimes - il est quadrupède car est né dans un quadrupède.

 

A3 3

Une belle bande de vainqueurs...

 

Après avoir tué le médecin qui a sauvé Ripley, il épargne notre héroïne pour de mystérieuses raisons. Il s’avère qu’elle a en elle une reine xénomorphe en gestation qui ne demande qu’à sortir. Suite à des courses poursuites et de nombreux meurtres par l’alien, celui-ci meurt à son tour à cause d’un choc thermique provoqué par du plomb fondu et de l’eau (certainement un Alien de Signs). La société à l’origine des manoeuvres des deux premiers opus, Weyland-Yutani, finit par arriver dans le pénitencier pour récupérer le xénomorphe qui se trouve en Ripley. Celle-ci se suicide pour que l’alien ne finisse pas dans leurs mains.

 

 

 

Pourquoi ?

 

Pas une seule initiative de Fincher ne fonctionne. Pas une seule initiative de Fincher ne suit les premiers opus. Pas une seule initiative de Fincher n’est acceptable. Prenons-les l’une après l’autre. En tout premier lieu, Fincher fait mourir deux des survivants d’Aliens avec qui Ripley avait noué des liens. Probablement la deuxième pire chose qu’il ait faite dans ce film. Pas une seule connexion réelle ne sera faite par Ripley dans le film, empêchant un quelconque intérêt pour le moindre personnage ou dialogue. Il a aussi décidé de mettre la religion au coeur du propos. Une décision tout à fait dommageable tant elle parasite la quasi-totalité des dialogues qui n’avaient déjà pas beaucoup d’intérêt au départ. Les sonorités sont abominables, tendant parfois vers le risible. Je me suis parfois cru devant un dessin animé, attendant le xénomorphe au milieu de l’écran pour l’affichage du message “That’s all Folks” ou le générique de Ça Cartoon.

 

A3 2

Personnage cliché n° 664

 

L’alien n’est pas du tout - du tout - effrayant et les morts sont toutes attendues et anecdotiques. On est presque à se demander si le seul alien du film (vous m’avez bien lu, le SEUL) était vraiment là tant il est minable par rapport à ceux des autres opus. Ajoutez à ça des plans fixés sur le regard de l’alien complètement ratés et des images de synthèse horribles, et vous obtiendrez Alien 3. Je rappelle à titre informatif que Terminator 2 est sorti deux ans auparavant et Jurassic Park l’année d’après… Mais tout cela n’est rien comparé à l’affront numéro un que fait Fincher à la franchise. Il réduit Ripley à néant, potentielle victime de viol, jusqu’à la faire se suicider (le potentiel viol et le suicide n’ont rien à voir, je précise). RIPLEY MEURT ? SERIEUSEMENT ? MAIS FINCHER TU PENSAIS QUOI ?

 

 

 

Un affront à ses prédécesseurs

 

Alien 3 marque tout simplement la fin de la saga Alien telle que Neill Blomkamp et nous la connaissons. Fincher a beau fustiger les producteurs qui ont massacré le montage (à juste titre), il a une partie des fautes sur les bras. Parce que je l’ai regardée ta version longue, Fincher ! Tu as su exterminer l’une des plus grandes figures de la femme forte au cinéma en la ridiculisant tout au long du film pour finalement la tuer dans le plus grand des clichés. Et heureusement que tu avais la chance de travailler avec Sigourney Weaver qui a encore tout donné dans son rôle (nous donnant une scène d’anthologie au passage lorsque le xénomorphe est tenté de la tuer puis se retient). A côté, c’est le désert. Prendre une saga comme Alien, terrifiante et puissante, et la transformer en film banal, où l’alien est presque accessoire, attendu, où le pseudo-message religieux prend le pas, c’est une hérésie. Fincher pouvait difficilement rater davantage le 3e opus de la saga, qui bénéficie forcément de l’aura de ses prédécesseurs mais a tendance a traîner leur nom dans la boue. Je n’aime pas beaucoup M. Fincher. Maintenant, vous savez pourquoi (en partie).

 

A3 1

Merci pour tout Sigourney Weaver

 

1 1

 

Martin Hervieu

Programmeur à mes heures, je reste avant tout un enfant des Dents de la Mer qui en plus de m'avoir donné mon prénom m'a donné un nouveau dieu.

Sinon, je joue aussi à des jeux et je regarde des films et surtout beaucoup de séries. Et pas que des biens.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !