X-Men : First Class

 

5 ans après le désastreux X-Men Last Stand, plus personne ne croit vraiment au retour des mutants au cinéma. Et pourtant, X-Men First Class par un habile bond dans le temps va réussir l’exploit de renouer avec le succès critique et commercial tout en relançant la franchise. Par quel miracle ?

 

I/ Un bon film X-Men

X-Men First Class (qui n’a aucun rapport avec le comics du même nom), avait pour ambition d’apporter de la fraîcheur et du sang-neuf à la saga des X-Men. Rien de mieux pour cela que de rajeunir les personnages phares et d’amener de nouveaux acteurs. On retrouve donc Charles-Xavier, Magneto et Mystique dans leurs jeunes années, incarnés avec réussite par le trio McAvoy, Lawrence et Fassbender. En les confrontant au Hellfire Club en pleine guerre froide,  les scénaristes ont surtout pour objectif de raconter les origines de ce trio de mutants et de leur conflit. Pour mener à bien ce projet, les producteurs font appel à Matthew Vaughn qui s'était distingué avec Kick-Ass notamment.

 

4905633 xmen60s

X men first class cast

Hommage aux costumes originels <3

 

Et le film en jouant à la fois sur les codes du film d’espionnage et du film de super-héros fonctionne vraiment bien. En mêlant la quête vengeresse de Fassbender et la menace internationale, l’intrigue permet de faire de Magneto et de Charles-Xavier des alliés, jusqu’à la rupture finale, inévitable étant donné que leurs motivations n’étaient pas les mêmes. Les effets spéciaux sont réussis et plusieurs scènes utilisent parfaitement les pouvoirs des mutants pour créer de la tension, on pense notamment aux missiles suspendus en l’air ou à la pièce de monnaie. Encore une fois, je pense qu’un film de super-héros n’est jamais totalement réussi si on ne peut pas se rappeler d’une scène forte s’appuyant justement sur le pouvoir d’un personnage pour réussir un effet de mise en scène. C’est là que le cinéma peut rendre justice au format original et First Class y arrive parfaitement.

 

Snapz pro xscreensnapz00312 1024x438

Magneto, l'homme le plus classe du monde

 

II/ Qui pourrait pourtant plomber la saga

 

First Class est donc un film réussi en soi. En se débarrassant du poids de la trilogie originale, le film gagne une fraicheur qui permet de redynamiser la saga. Cependant, on peut se demander s’il n’est pas un très mauvais film au sein de l’univers X-Men. Je m’explique. En relançant de cette manière la saga, il me semble impossible de totalement réussir les films suivants. D’abord, si le film prétend se démarquer de ses prédecesseurs en exploitant des mutants différents (Azrael, Darwin, Havock…) les seuls personnages réussis et importants sont Charles-Xavier, Magneto et Mystique… Ils sont à la fois réussis en terme d’écriture et de casting. Les stars Fassbender et Lawrence rendent ainsi impensable une suite sans leur présence, c’est le syndrome Hugh Jackman. Finalement, en tentant de relancer l’univers, First Class le recentre encore plus autour des mêmes figures déjà utilisées beaucoup trop souvent. Faut-il rappeler à quel point le nombre de mutants dans l’univers Marvel est important ? Les nouveaux mutants sont pour la plupart inutiles et expédiés en quelques scènes. Ils ne seront d'ailleurs pas réutilisés dans le prochain film. L'un des plus gros gâchis du film est ainsi le personnage d'Emma Frost, ô combien important et charismatique dans les comics, elle est réduite, ici, à un rôle de potiche sexy (et n'est pas servie par le jeu de January Jones, très loin de son personnage de Mad Men). Le film se termine d'ailleurs sur elle, en teasant sa collaboration avec Magneto, alors qu'elle aussi sera totalement absente (une allusion de 2 secondes sur sa mort...) dans Days of the Future Past. C'est dire à quel point le film a plombé ce personnage au cinéma...

 

Capture d ecran 110 1

Mystique, adepte du nudisme depuis toute petite

 

De plus, en plaçant le film en préquel sans annuler la continuité des autres opus, l’univers Marvel au cinéma s’engage dans un bricolage temporel vraiment pénible. Les prochains opus surferont sur le succès du film en visitant aussi d'autres époques et Days of the Future Past sera même consacré à établir de manière idiote la véritable chronologie de l'univers X-Men au cinéma. Mais nous parlerons de cela plus en détail dans l'article qui lui sera consacré.

 

First Class est donc un bon film X-Men, mais il condamne la série à ne jamais totalement sortir de ses travers en semant les graines de ce qui fera de Days of Future Past un film très décevant.

3 1

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !