Amazing Spider-Man 2

  Réalisation : Marc Webb

  Sortie : 2014

  Genre : Super-Héros

  Durée : 142 minutes

 

 

Amazing spiderman

Webmaster

 

Après la trilogie Spiderman jouée par Tobey Maguire, on attendait de gros changements pour rectifier les erreurs qui avaient été commises. Amazing Spiderman avait commencé dans cette direction sans trop se démarquer cependant. Mission accomplie pour le second volet ?

 

Faux rythme, vrai divertissement

On peut reprocher pas mal de choses à cet Amazing Spiderman 2. Ce qui pose le plus problème à mon sens, c'est le temps qu'il lui faut pour se mettre en place, dans la mesure où déjà beaucoup de travail sur les origines de Spiderman avait été fait dans le premier volet. Ici, on aura le droit surtout au développement de deux super-méchants, Electro (Jamie Foxx), plutôt risible, et le Green Goblin (Dane DeHaan) plutôt sympa, mais aussi à d'autres subplots assez inutiles sur les parents de Peter. L' essentiel de la narration se déroule autour du couple Gwen Stacy / Peter Parker, toujours aussi gauches et confortablement installés dans leur routine du : je t'aime / mais je peux pas être avec toi parce que c'est trop dangereux / mais je t'aime quand même. Je passe. D'autant qu'on a le droit en contrepartie à des scènes d'action assez poussées et plutôt sympathiques ponctuées d'humour et sur une bande sonore assez jubilatoire. Il est dommage que le film ait passé autant de temps sur des détails quand on voit les bons choix qui ont été faits, notamment sur la genèse du Green Goblin, à mon sens infiniment supérieure à celui de Franco qui a des hallucinations de son paternel, casse exactement le bon miroir pour devenir le New Goblin et finalement aider Peter.

 

Des personnages plus convaincants

Là où il n'y a pas comparaison, c'est dans les personnages. En effet, qu'il s'agisse d'Harry Osborne, de Peter Parker ou même de Gwen Stacy / M.J., Amazing Spiderman apporte des personnalités bien plus intéressantes que Spiderman. Andrew Garfield paraît non seulement plus agile mais surtout bien plus à l'aise dans son rôle de Spiderman. Ce que le Spiderman de Tobey Maguire semblait oublier, c'est qu'il doit être un comédien autant qu'un super-héros ; c'est le propre de Spiderman. Pöur Harry Osborne, c'est encore plus frappant tant Dane DeHaan, déjà convaincant dans Chronicles, surpasse le Harry Osborne de James Franco, coureur de jupon richissime voulant venger son père. Dans Amazing Spiderman, Harry se bat pour sa vie. Et quand Spiderman refuse de l'aider, il prend le risque de devenir le Green Goblin (transformation plutôt réussie dans le film où il ressemble vraiment à un gobelin contrairement à la trilogie spiderman où c'était plus une armure et un gars avec une sale tête dedans). Sur de nombreux points on trouve des similitudes, notamment dans le traitement de l'histoire d'amour entre les deux protagonistes mais dans les genèses et les personnalités, la différence est frappante.

 

En prévision d'un troisième volet explosif ?

J'ai apprécié regarder Amazing Spiderman 2, davantage que la première trilogie ou que le premier (je l'avoue, je ne peux plus supporter Tobey Maguire pleurnicher). Cependant, on ne peut pas s'empêcher de rester sur notre faim tant le film soigne l'entrée en scène des protagonistes du troisième volet sur un cliffhanger à peine prévisible, après nous avoir servi pendant plus de deux heures un super-méchant dangereux, certes, dans des combats intenses, certes, mais assez ridicules dans sa génèse et sa personnalité. L'éternel scientifique mal aimé qui voulait devenir célèbre et se venger du monde. Jamie Foxx n'y est pas pour grand chose, Electro n'est pas franchement un personnage charismatique, et c'est surtout ce sentiment qui prédomine à la fin du film. L'attente se fera surtout pour le dernier opus, qui promet du lourd côté action. Côté cœur … on verra. En espérant que la jeune actrice de Divergent n'ait pas à courir aussi dans son rôle de M.J. Ce serait dommage.

3 1

P.S. : Faudrait arrêter avec les ralentis quand même. Dans 300 non plus ça servait à rien.

 

Martin Hervieu

Programmeur à mes heures, je reste avant tout un enfant des Dents de la Mer qui en plus de m'avoir donné mon prénom m'a donné un nouveau dieu.

Sinon, je joue aussi à des jeux et je regarde des films et surtout beaucoup de séries. Et pas que des biens.

 

Brève contre-critique

 

Mon commentaire sera bref mais je ne pouvais pas laisser mon éminent collègue dire que The Amazing Spiderman est meilleur que la trilogie de Sam Raimi sans réagir ! 

D'abord je vais laisser parler le fan des comics Spider-Man qui est en moi pour évacuer tout de suite cette question. Je pense sincèrement que Marc Webb n'a jamais lu une BD du tisseur. Il envoie tout balader. Spider-Man devient une jeune tête à claque super-cool obsédé par ce qui est arrivé à ses parents. Rien à voir avec le Peter Parker désargenté puisant son énergie dans la culpabilité qu'il ressent depuis la mort de son oncle. Les méchants n'ont plus n'ont rien à voir avec leur source d'origine, Rhino est un robot, Electro un abruti et Norman Osborn, le génie du mal est remplacé par son fils.  Rien n'est respecté donc c'est assez triste de voir un si bon matériel de départ gâché dans les mains malhabiles d'un réalisateur sans talent.

Bon, maintenant il faut que je mette ça de côté et que je regarde ce film comme une libre-interprétation autour d'un personnage icônique. Il faut bien avouer que si l'on ne tient pas compte du comics, le film est quand même ... l'un des pires films de super-héros réalisés ces dernières années ! C'est terrible. Evidemment les trois méchants promis à coups répétés de bande-annonces ne sont en réalité pas tous les némésis du film qui se concentre sur l'un d'eux et introduit (très mal) les deux autres pour les suites. Le pauvre Electro est un abruti total qui n'a aucune raison véritable de devenir méchant et pour lequel on ne ressent que de l'indifférence voire de l'irritation. Les blagues sont lourdes et rarement réussies. Et surtout Marc Webb est incapable de filmer les scènes de voltige et de combat. On regrette pendant tout le film le talent qu'avait Sam Raimi pour nous emporter avec le tisseur dans des scènes d'actions pêchues et très intelligentes. Marc Webb est un artisan qui remplit son cahier des charges sans y mettre aucune once d'inspiration artistique. (ah si ! Il fait des ralentis. Partout. Tout le temps. Sans raison.) C'est tout simplement moche. 

Ce film est donc raté. Ce reboot est un échec depuis le début et on ne peut que regretter que Spider-Man soit autant maltraité par Sony alors que les X-men sont choyés par la Fox et le reste de l'univers Marvel parfaitemement exploité par les studios cinéma de la Maison à Idées. The Amazing Spider-Man 3 et les spins-offs se feront sans moi.

1 1

 

Mehdi Khnissi

Enfant caché de Jean Grey et de Babar, je collectionne les bilboquets en bois.

Je regarde beaucoup de films longs et lents pour oublier l'absurdité de nos vies et je joue à FIFA aussi.

3 votes. Moyenne 3.33 sur 5.