Bronson

  Réalisation : Nicolas Winding Refn

  Sortie : 2008

  Genre : Biopic

  Durée : 92 minutes

 

Bronson 1

The Bronson Show

 

Avec la trilogie Pusher, Nicolas Winding Refn avait su, malgré les circonstances, montrer au monde une partie de son talent. S’il a connu la consécration avec Drive puis Only God Forgives, il a selon moi commencé à véritablement montrer tout son potentiel dès Bronson. Un peu comme Tom Hardy finalement…

 

 

Le prisonnier le plus violent de Grande-Bretagne

 

Michael Peterson a 19 ans. Il rêve de devenir célèbre et décide donc de braquer sans succès un bureau de poste. Pour cela, il écope de 7 ans de prison. Ainsi nait Charles Bronson, appelé par les journaux le prisonnier le plus violent de Grande-Bretagne, qui tout au long du film fait un one-man-show fictif racontant sa vie devant une audience fascinée ou tout du moins intriguée. A l’aide de flash-backs et de traits d’humour, il y raconte ses très nombreuses années passées derrière les barreaux, dont ses années en prison où il exprimait sa violence contre tous ceux qu’il rencontrait puis ses 34 ans au sein d’un asile psychiatrique, pour tenter de calmer ses ardeurs. Il partage également les quelques années passées libre et sa frustration lorsqu’il passait de ce côté des barreaux. On en apprend aussi beaucoup sur sa jeunesse puis sur ses derniers plus grands “faits” de prisonnier, notamment l’expression de son art, avant tout dans la violence, mais pas que.

 

Bronson 3

Un one--man-show assez étrange...

 

 

Quand Nicolas rencontre Tom

 

Bronson est avant tout une question d’alchimie. Faire travailler un réalisateur qui magnifie la violence avec un acteur qui joue avant tout par la gestuelle. Tout cela pour reproduire la vie d’un prisonnier qui fait de la violence un art et à la vie fascinante. Les conditions sont réunies pour que la formule fonctionne, et c’est bel et bien le cas. Bronson est l’alignement parfait des astres cinématographiques pour produire une oeuvre fidèle, réjouissante, violente, belle et même souvent fantaisiste. Cela n’empêche pas Bronson de garder une certaine forme de simplicité, insistant souvent sur le graphisme et les échanges rapides. Mais toute la saveur du film se révèle à travers une forme d’insolence, à la fois de l’acteur, du réalisateur mais également du personnage. Refn prend un malin plaisir à faire fanfaronner son acteur qui épouse parfaitement les traits du prisonnier, pour ajouter du corps à une vie qui semblait au départ plutôt fade. Et c’est à travers les facéties de Peterson que Refn donne de l’intérêt au film. On a presque l’impression qu’il comprend le prisonnier.

 

Bronson

Un britannique ne dit jamais non à une bonne tasse de thé

 

 

La violence n’a jamais été aussi belle

 

Tom Hardy, qu’il soit dans un flash-back ou sur la scène, est renversant. Il démontre une puissance phénoménale, presque animale lorsqu’il se bat contre ses adversaires, et Refn transforme cette rage en pure oeuvre d’art. Les scènes de violence sont d’ailleurs les plus intéressantes du film, vous coupant le souffle à tous les coups. On n’oublie pas pour autant les nombreux traits d’humour tout au long du film et le portrait que tire le personnage de lui-même, à moitié fier, à moitié cabot. S’il nous fera régulièrement sourire par ses prises d’otage rocambolesques, sa préparation à une bonne bagarre ou certaines décisions, on sera plus souvent fasciné par ses actions et son inlassable besoin de vivre une vie de prisonnier, mais pas de n’importe quel prisonnier. Peterson voulait devenir célèbre et, s’il ne l’était peut-être pas avant le film de Refn, on peut dire que ce dernier lui a fait le plus beau des cadeaux en lui offrant enfin son nom dans la postérité. Le nom qu’on lui avait choisi. Bronson.

 

Bronson 4

Coucou !

 

4 1

 

Martin Hervieu

Programmeur à mes heures, je reste avant tout un enfant des Dents de la Mer qui en plus de m'avoir donné mon prénom m'a donné un nouveau dieu.

Sinon, je joue aussi à des jeux et je regarde des films et surtout beaucoup de séries. Et pas que des biens.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !