Shrek

  Réalisation : A. Adamson & V. Jenson

  Sortie : 2001

  Genre : Film d'animation

  Durée : 90 minutes

 

Shrek 3

Un bol d’air frais

 

Dreamworks a toujours fait figure de second couteau aux yeux des amateurs de films d’animation. Pixar, avec ses Toy Story, avait lancé une machine qu’il semblait dur d’arrêter. Jusqu’à ce qu’un ogre fasse son apparition sur les grands écrans. Et même si on met toujours Dreamworks derrière, Shrek aura clairement changé la face du genre.

 

 

Un ogre vivait dans son marais

 

Shrek est un ogre qui vit paisiblement dans son marais. Il prend des bains de boue et terrorise les personnes s’aventurant trop près de son habitation, comme tout bon ogre qui se respecte. Du moins, c’était vrai jusqu’à ce que son beau marais soit envahi par des créatures enchantées. Lord Farquaad, qui a décidé d’expulser la racaille de ses bois et de son royaume et de privatiser le marais de Shrek, force l’ogre et son nouveau compagnon, l’âne, à partir. Les deux comparses se dirigent vers le château du petit Lord pour récupérer “leur” marais, alors que Shrek a de plus en plus de mal à cohabiter avec l’animal qui parle qui s’est plus ou moins imposé à lui. Farquaad leur propose alors un deal : s’ils vont sauver sa promise des griffes d’un dragon en haut d’une tour, il leur rendra le marais. Commence alors un long voyage parsemé d’embûches pour l’ogre bougon et l’âne beaucoup, beaucoup trop bavard (et en plus il a la voix d’Eddie Murphy) qui les amènera vers des aventures et des conclusions qu’ils n’attendaient sûrement pas…

 

Shrek 4

Il a pas l'air commode...

 

 

Une claque dans ta face

 

Si Toy Story nous faisait rentrer dans une nouvelle ère des films d’animation avec un vrai message pour les enfants et un intérêt plus important pour les adultes, c’est bien avec Shrek qu’on atteint à mon sens l’optimum du film d’animation tout public. Le film est plein à craquer de références hilarantes, sur un rythme effréné et avec des personnages très forts et tous intéressants. On a rarement atteint un film d’animation plus proche de la réalité dans l’histoire du cinéma. Et c’est vrai avant tout parce qu’il sait mettre à profit la pop culture, multipliant les références (Matrix, Pinnocchio, et beaucoup, beaucoup d’autres), le tout porté par un casting fou. Mike Myers est incroyable en ogre antisocial et développe à merveille un personnages multidimensionnel. Eddie Murphy est insupportable et hilarant (un peu comme en vrai) et trustera les lignes les plus marquantes avec l’âne. On n’oublie pas beaucoup d’autres personnages extras (Tibiscuit, ce héros). Le film repose évidemment sur de nombreux contes déjà existant et les utilise parfaitement. Et toutes les interconnexions des personnages, les sous-intrigues, les paysages, bref, l’univers est particulièrement travaillé. Peu de choses ont été laissées au hasard.

 

Shrek

Difficile de ne pas l'aimer

 

 

Le plus grand Dreamworks ? Plus grand que Pixar ?

 

Il est dur de trouver à redire sur Shrek tant le film contient tout ce qu’on peut attendre d’un film. De l’action, de l’émotion, des rires (beaucoup) et beaucoup de profondeur. On ne peut pas s’empêcher de s’identifier aux personnages et l’histoire est particulièrement belle sans tomber dans la niaiserie. Le film saura toujours apporter un moment de détente quand les silences ou l’émotion se fait trop pesante. Il va sans dire que Shrek est LE meilleur film d’animation de Dreamworks tant il frôle la perfection. Plus grand que tous les Pixar ? C’est compliqué. Parce qu’on pourra reprocher à Shrek de ne pas forcément porter autant de signification qu’un Toy Story ou d’émotions qu’un Wall-E ou un Là-Haut.

 

Shrek 2

TIBISCUIT FAIS ATTENTION

 

Mais je me lance. Oui, pour moi, Shrek est bien la crème de la crème. C’est bien le meilleur film d’animation jamais fait (encore une fois, c’est mon opinion). Parce qu’on ne peut pas s’ennuyer une seule seconde, qu’on peut le regarder en boucle sans voir passer le temps. Parce que lui aussi porte des messages forts d’ouverture, de partage, d’amitié mais traite aussi du déracinement. Shrek, c’est une incroyable aventure avec des personnages fantastiques (littéralement et figurativement) qui ont forcément en partie marqué notre enfance et qui évoluent. Et prendre tout cet existant pour le sublimer dans un chef d’oeuvre, beau, hilarant et émouvant, c’est un tour de force. Et c'est un film Dreamworks.

 

5 1

 

Martin Hervieu

Programmeur à mes heures, je reste avant tout un enfant des Dents de la Mer qui en plus de m'avoir donné mon prénom m'a donné un nouveau dieu.

Sinon, je joue aussi à des jeux et je regarde des films et surtout beaucoup de séries. Et pas que des biens.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !