Don't Starve

  Développeur : Klei Entertainment

  Editeur : Klei Entertainment

  Plate-forme : PC

  Date de sortie : 23 avril 2013

 

 

Dontstarvetitle

 

Ne mourrez pas de faim

 

Le marché des jeux indépendants a le vent en poupe. Il faut dire que, pour pas cher, vous pouvez profiter d'heures de plaisir sur des jeux simples mais aboutis, souvent particulièrement bien pensés. Don't Starve ne fait pas exception à la règle en nous proposant un concept plutôt intéressant : ne pas mourir de faim.

  

Survivre, une mission plutôt basique ?

Evidemment, mourir de faim n'est pas la seule manière de mourir dans Don't Starve. Lancés seuls et sans rien dans vos poches dans la nature, vous devrez rester en vie par tous les moyens. Avant tout, alimentez vous correctement : c'est pour ça qu'il y a tant de carottes plantées dans le sol et de baies à cueillir. Ensuite, évitez de vous faire des ennemis : sans armes, vous ferez long feu. Enfin, la nuit, restez dans la lumière. La journée et le crépuscule ne posent pas ce genre de soucis, mais vous ne voulez pas savoir ce qu'il y a dans la forêt quand il fait noir... Bien que basique, le concept est plutôt stimulant : le jeu propose un certain nombre de paramètres à garder au-dessus de 0, tels que votre vie (si vous vous faites attaquer), votre faim (si vous ne mangez pas ou pas assez) et votre sanité (c'est sûr qu'être seul et sans défenses, ça n'est pas très rassurant au premier abord). Vos premières parties seront animées par des rencontres peu plaisantes et une course effrénée pour les ressources de base et plus avancées dans des conditions météorologiques variées.

Dont starve 2

Faites attention à votre santé... Le feu ça brûle

 

En quête d'une vie meilleure

Si le concept de base est simple, il est cependant étoffé par la possibilité de créer de nombreux objets et un environnement différent à chaque partie et assez divers. Vous pourrez traverser des forêts et récolter du bois, des champs et récolter de l'herbe, des carrières et récolter différentes roches et minerais. Grâce à votre machine de science, vous pourrez apprendre à construire de nouveaux objets pour mieux vous défendre, vous créer un petit chez vous et partir à la conquête de ce monde et des différents mystères qui l'habitent. La carte est plutôt vaste et propose son lot de scènes insolites : des ruines antiques, un roi des cochons, des buissons sacrés entre beaucoup d'autres. Vous pourrez prendre un certain temps avant de découvrir la totalité des possibilités du jeu, d'autant que vos premières parties ne vous emmèneront pas forcément très loin. Au fur et à mesure de vos parties, vous augmenterez de niveau et débloquerez de nouveaux personnages aux caractéristiques différentes comme la peur du noir, par exemple. Vous avez également la possibilité intéressante de customiser votre partie au détail près, que ce soit la fréquence des ressources, des ennemis ou le cycle des jours et météorologique.

Dont starve 1

Faire un joli chez soi... Pas si facile que ça

 

Le problème de la difficulté

Tout cela est bien et bon. Mais vous aurez remarqué que je parle depuis le début de cette critique de vos « premières parties ». Effectivement, le jeu a tendance à perdre de sa difficulté avec l'habitude. Forcément, vous saurez ce qu'il faut aller chercher dès le départ, vous vous bâtirez une véritable forteresse et vivrez aussi longtemps que vous le voudrez après y avoir joué plusieurs heures. Bien que le jeu propose, comme je vous l'ai indiqué plus haut, une variété d'environnements et de scènes, il repose sur des mécanismes équivalents à chaque partie, ce qui a tendance à faire oublier le côté « survie » pour laisser place au côté « découverte » du jeu. Cette phase est également part du jeu, mais Don't Starve perd indéniablement de son intérêt si l'on retire la survie de l'équation. Les parties plus avancées que vous jouerez auront pour but de découvrir le plus de terrain possible, et d'espérer rencontrer une scène que vous n'aviez jamais vue auparavant.

Dont starve 3

MEUH !

 

Au final, un très bon jeu indépendant

On ne peut pas jauger un jeu indépendant de la même manière qu'un blockbuster. C'est pour cette raison que Don't Starve réussit là où d'autres jeux échouent, il s'assume en temps que « petit jeu » (ce qui est souvent une qualité), et propose à petit prix un concept rafraîchissant. A voir combien de temps vous pouvez consacrer à un jeu qui ne parvient pas forcément à renouveler assez efficacement ses mécanismes et son background (car oui, les paysages sont variés mais se répètent nécessairement avec le temps). Un jeu très intéressant, pour un temps.

3 1

 

Martin Hervieu

Programmeur à mes heures, je reste avant tout un enfant des Dents de la Mer qui en plus de m'avoir donné mon prénom m'a donné un nouveau dieu.

Sinon, je joue aussi à des jeux et je regarde des films et surtout beaucoup de séries. Et pas que des biens.

3 votes. Moyenne 2.33 sur 5.