FTL : Faster Than Light

  Développeur : Subset Games

  Editeur : Subset Games

  Plate-forme : PC

  Date de sortie : 14 septembre 2012

 

 

Ftl

Hyperespace

En 2012, on voit émerger un bon nombre de perles de jeux indépendants. Non, je ne vais pas vous parler ici d’Hotline Miami, mais bien de Faster Than Light. Je l’ai longtemps boudé (grossière erreur) parce que son fun m’échappait. Croyez-moi, ce n’est plus le cas.

 

Roguelike in space

Je ne sais pas vous, mais moi j’ai toujours eu quelque chose pour les aventures spatiales. Prendre un vaisseau, l’améliorer et aller conquérir les étendues galactiques a toujours su me faire plaisir. Avec FTL, c’est chose faite : un roguelike dans l’espace qui vous amènera à améliorer votre vaisseau en voyageant vers des destinations inconnues pour finalement détruire l’immense vaisseau des rebelles et sauver la base de la Fédération Galactique. Vous traverserez différents points de l’espace étape par étape et rencontrerez selon votre chance des vaisseaux alliés ou ennemis, des esclavagistes, dans des champs de comètes, (trop) près d’étoiles ou dans des nébuleuses, ou même… rien. FTL est un rogue-like pur et dur et vous propose à ce titre une rejouabilité monumentale, chaque partie étant différente de la précédente. Dans l’espace, vous pourrez faire des quêtes, répondre à des appels de détresse, vous battre puis aller faire un tour au magasin pour réparer votre vaisseau et faire le plein d’armes ou de features à prix d’or.

Ftl 1

Il est pas beau notre vaisseau ?

 

Retro, mais pas trop

Les graphismes de FTL ne vous feront pas rêver et vous vous sentirez revenir vers la bonne époque des scripts aléatoires … mais pas tellement finalement. FTL propose une grande variété d’équipement pour votre vaisseau, de situations et est un jeu plutôt fin et abouti. Vous aurez à gérer votre équipage, leur emplacement dans le vaisseau augmentant les capacités de certaines caractéristiques du vaisseau (bouclier, pilotage, évitement, armes, …), mais aussi en cas d’intrusion dans votre vaisseau ou de brèche dans votre coque. Qui plus est, leurs actions leur permettront de se perfectionner dans des domaines particuliers, y compris la réparation et le combat. Les combats spatiaux, bien que parfois un peu statiques si l’on prend son temps pour préparer ses attaques, vous forcent à donner de la tête partout : votre attaque, votre défense, l’allocation de vos ressources aux différentes parties de votre vaisseau, la stabilité de vos systèmes vitaux et les intruders. Il y a tout à faire dans FTL, et ce sera donc à vous de faire au mieux au gré de vos rencontres et explorations pour améliorer votre vaisseau de manière à éliminer votre ultime ennemi. Il vous sera aussi essentiel de conserver vos trois ressources (déplacements d’un point à un autre, missiles et pièces pour drones) pour vous sortir de tous les coups fourrés.

Ftl 3

Ces étoiles mettent toujours le feu au vaisseau...

 

Des récompenses à gogo

Ce qui est plaisant avec FTL, c’est qu’en remplissant des objectifs secondaires (ou pas), vous aurez l’occasion de débloquer de nouveaux vaisseaux, équipés différemment et donc avec des capacités différentes et un gameplay différent. Il existe aussi différentes évolutions pour vos vaisseaux. Et ce sera à vous de vous adapter à ce que vous pourrez trouver pour faire au mieux, en prenant les risques au bon moment et en évitant parfois les combats. Il vous est également possible de débloquer des lignes de dialogues différentes en fonction de votre équipage ou de votre équipement, rendant chaque expérience unique. Certes, l’objectif est toujours le même, mais ne sera pas atteint de la même manière si vous décidez de vous camoufler, de tout miser sur votre attaque, sur vos drones ou vos boucliers. Et la preuve en est votre score qui ne sera pas forcément aussi bon si vous arrivez au dernier boss en ayant filé comme une flèche à travers les destinations ou si vous avez pris le temps de tout explorer. Faites donc. Allez explorer.

Ftl 2

Satané boss final...

4 1

 

Martin Hervieu

Programmeur à mes heures, je reste avant tout un enfant des Dents de la Mer qui en plus de m'avoir donné mon prénom m'a donné un nouveau dieu.

Sinon, je joue aussi à des jeux et je regarde des films et surtout beaucoup de séries. Et pas que des biens.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !