Octodad : A Dadliest Catch

  Développeur : Young Horses

  Editeur : Young Horses

  Plate-forme : PC

  Date de sortie : 30 janvier 2014

 

 


  

Octodad

 

Calamar Free

 

Attention OVNI. Père de famille, marié et heureux, vous vivez une vie tranquille. Vos deux enfants Tommy et et Stacy son adorables et vous vous aimez tous beaucoup. Il y a bien une petite ombre dans votre tableau, puisque vous êtes quelqu'un de plutôt mystérieux et votre femme se pose des questions sur votre passé trouble et sur qui vous êtes vraiment. Ah oui j'ai oublié de préciser. Vous êtes un poulpe.

 

Un scénario … assez peu commun

Octodad : A dadliest catch, c'est l'histoire d'un poulpe qui voulait devenir un homme normal, sans histoire et avoir une famille. Tondre la pelouse, désherber, aller faire les courses, emmener sa famille à l'aquarium, bref, des activités que tous les pères de famille font (ah bon?). Le seul problème : un poulpe, ça n'a pas de mains ni de pieds. En revanche, ça a des tentacules, et apparemment, c'est plutôt agile. Et comme si cela ne suffisait pas, personne ne se rend compte de votre apparence sauf un chef cuistot ! C'est qu'ils ont le nez fin ces rois de la casserole... Vous vivez quelques moments clés de sa vie tels que son mariage, une après-midi paisible dans son jardin, un passage au supermarché et à l'aquarium (des endroits au premier abord tout à fait passionnants vous en conviendrez). Votre but sera donc de vivre votre vie en essayant de paraître le plus normal possible : ne rien faire tomber, ne pas bousculer les gens et ne rien faire d' « anormal » pour ne dépasser la « jauge d'anormalité », comme je l'appelle maladroitement, qui signifie un retour au checkpoint. Facile, vous me dites ? Pas tant que ça.

Octodad 3

Ahah, quel maladroit ce calamar...

 

Une histoire de tentacules

Dans le fond, Octodad pourrait se résumer à "comment faire pour faire les gestes de tous les jours quand vous avez des moules à gaufre adhésifs à la place des membres". Certes, le poulpe est agile, mais peut-être trop. Grâce à votre manette (car oui, j'ai joué à la manette) vous pourrez contrôler chaque pied / jambe, chaque bras / main dans la confusion la plus totale. Car si vous n'arrivez à pas grand chose au début tant les tentacules partent dans tous les sens, la situation s'arrange avec le temps sans jamais toucher la perfection. Peut-être se cachent-ils des virtuoses du poulpe parmi vous, sachez que 1. il n'y a pas de quoi être fier et 2. vous avec une excellente coordination. C'est bien de cela dont il s'agit : la coordination des quatre membres pour prendre avantage au mieux de votre corps de poisson. Certes, vous pouvez vous étirer et passer dans des passages étroits, mais vous devez également prendre en considération vos ventouses qui vous seront salvatrices dans de nombreux cas et savoir avant tout vous déplacer en faisant avancer une tentacule après l'autre (mouvement de base, pas forcément évident au début). Les vases et les échelles seront vos pires ennemis...

Octodad 2

Il essaye juste d'être un père comme les autres

 

La force du gameplay

Pas de surprise : « Octodad : A dadliest catch » est un pur produit gameplay. On peut relever un humour décalé plutôt agréable, dans la mesure où personne ne se rend compte que vous êtes un poulpe (sauf quelques personnes en particulier, qu'il vous faudra essayer d'éviter) mais que vous vous déplacez lamentablement sur le sol. L'insistance de certains dialogues appuiera même votre galère, puisque vos enfants vous harcèleront si vous ne les collez pas de près, notamment votre fils qui fait un parcours d'obstacles à vitesse grand V pendant que vous rampez difficilement vers le haut du parcours. Pendant ce temps, vous vous ferez assener des rappels à l'ordre : « Dad, dad, dad ! »... Faites des gosses on vous dit. Tout est orienté pour peser sur votre tâche, une maîtrise de votre corps assez correcte pour vous permettre de ne pas vous faire remarquer ou par moment même de survivre.

Octodad 1

Un jeu digne de Michael Jordan

 

Une expérience plus qu'un jeu

Octodad : A dadliest catch est un jeu, oui. Mais on ne peut pas le considérer comme un jeu vidéo comme les autres. C'est avant tout une expérience de gameplay à avoir essayé. La durée de vie n'est pas monumentale (et c'est un euphémisme) et vous pouvez facilement vous dire que 14 €, c'est cher payer pour un jeu qui ne dure que quelques heures. Pourtant, il y a une vraie valeur dans ce poulpe. C'est une manière de jouer que vous n'avez sûrement pas vue ailleurs et qui mérite le coup d'oeil. Soyez avertis, vous pouvez ne pas l'aimer, ne pas accrocher à l'humour, et je pense qu'il est nécessaire de voir quelques extraits avant de se lancer tête baissée dans octodad qui peut être une purge comme un pur moment de plaisir. Pour moi, ce fut le second, même si je conseillerais plutôt d'attendre une solde steam avant de l'acheter...

4 1

 

Martin Hervieu

Programmeur à mes heures, je reste avant tout un enfant des Dents de la Mer qui en plus de m'avoir donné mon prénom m'a donné un nouveau dieu.

Sinon, je joue aussi à des jeux et je regarde des films et surtout beaucoup de séries. Et pas que des biens.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !